(Re-)vivez les temps forts du défilé du 14 juillet

30 juillet 2014 - 16:00

Cette année, le défilé du 14 juillet commémorait le centenaire de la Première Guerre mondiale.

Le président de la République française, François Hollande, avait invité les délégations civiles et militaires de 80 pays anciens belligérants de la Première Guerre mondiale, pour marquer symboliquement l'entrée dans le cycle international des commémorations.

Les 250 jeunes civils ont été reçus par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale en partenariat avec l'OFAJ, qui a mis à leur disposition ses outils pédagogiques interculturels. Une équipe d'animation interculturelle de l'OFAJ a ainsi accompagné les jeunes pendant toute la semaine de préparation, qui prévoyait un programme de répétition chargé, ponctué de temps forts et de rendez-vous officiels.

Les jeunes ont été invités à un accueil officiel à l'Ecole Militaire, en présence du Président de la République française, François Hollande, et du Secrétaire d'Etat chargé des Anciens combattants et  de la Mémoire, Kader Arif. Les jeunes ont également pris part à la cérémonie du ravivage de la flamme sur la tombe du Soldat Inconnu, sous l'Arc de Triomphe. Au Musée de la Grande Guerre du pays de Meaux, ils ont pu enrichir leurs connaissances sur la Première Guerre mondiale.

Jeudi 10 juillet, l'équipe d'animation interculturelle de l'OFAJ a rondement mené un World Café dans les locaux de l'UNESCO, haut lieu de l'éducation à la paix. Les jeunes ont ainsi pu s'exprimer sur 10 questions portant sur le thème « Mémoire, guerre et paix ». Le soir, certains jeunes ont dit à Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de la Jeunesse, venue les saluer : « Maintenant, je comprends mieux pourquoi je suis venu à Paris ».

Le 14 juillet, sous un soleil timide, les délégations militaires des 80 pays ont défilé au pas cadencé sur les Champs Elysées, offrant une animation d'ouverture haute en couleurd. À l’issue de la traditionnelle parade des armées, les 250 jeunes civils sont entrés en scène pour réaliser, sur la place de la Concorde, devant la tribune présidentielle, une chorégraphie émouvante, imaginée par José Montalvo pour délivrer un message de paix et de fraternité, sur la musique du concerto pour clarinette de Mozart. Les jeunes se sont recueillis quelques secondes après que la musique se soit tue, avant de lâcher, dans un hourra, une centaine de colombes, symboles de paix.

Un grand bravo et un grand merci à tous ces jeunes, pour cette expérience humaine inoubliable, riche en enseignements et porteuse d'espoir pour l'avenir.