Rencontre franco-allemande de jeunes « 100 ans après la Première Guerre mondiale »

28 juillet 2014 - 09:30

L’été 2014 est marqué par le début du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Le 28 juin, l’OFAJ était présent à Sarajevo pour le lancement des commémorations, de ce qui fut le prélude de la guerre. Deux projets soutenus par l’office se sont déroulés à cette occasion.

Le 14 juillet dernier, l’OFAJ s’est associée à la Fête nationale française. A cette occasion, 4 jeunes civils allemands, sélectionnés par l’OFAJ, ont défilé pour la paix aux côtés de près de 250 jeunes venus de 70 pays différents.  Une équipe d'animation interculturelle de l'OFAJ a accompagné les jeunes pendant toute la durée de leur préparation.

Le 3 août prochain, une étape franco-allemande importante du centenaire sera commémorée. 100 ans jour pour jour après la déclaration de guerre de l’Empire allemand à la France, le Président de la République française François Hollande et le Président de la République Fédérale d’Allemagne Joachim Gauck se rencontreront sur le site de Hartmannswillerkopf (Vieil-Armand), dans le sud de l’Alsace, lieu qui fut le théâtre d’âpres combats durant toute la guerre et en conserve aujourd’hui encore des traces. Des milliers de jeunes gens y ont laissé la vie.

L’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) a été sollicité par la Mission du Centenaire et par le Comité du Monument National du Hartmannswillerkopf pour organiser une rencontre de jeunes à cette occasion. Ce rassemblement de 100 participants âgés de 16 à 21 ans de France et d’Allemagne, est réalisé en coopération  avec l’association allemande  Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge et la Fédération nationale des Francas (France).

Trois jours durant, les jeunes apprendront à se connaître et auront l’occasion de se familiariser avec la thématique lors d’ateliers, de visites et de rencontres avec les historiens Gerd Krumeich et Nicolas Offenstadt. Répartis en six groupes, les jeunes participants appréhenderont le sujet par l’art et la créativité. 

Avant de présenter les résultats et les créations dimanche soir, les jeunes participeront à la Fête de la lumière de Vogelgrun. A cette occasion, 100 lampions seront lâchés par leurs soins afin de symboliser la réconciliation entre les deux rives du Rhin.

Le point d’orgue de ces journées de commémoration sera la rencontre des jeunes avec les chefs d’État le 3 août à Hartmannswillerkopf (Vieil-Armand). A cette occasion, ils remettront un message de paix, dont un exemplaire sera enfoui pour cent ans à proximité de l'historial franco-allemand en construction, et le fruit de leurs travaux.

Programme des ateliers :

Un atelier « Théâtre » animé par Martin Weller, animateur-théâtre et comédien, et par Garance Thauvin, formatrice interculturelle, aura pour objet d’élaborer des scènes sur le thème du pacifisme en 1914 et en 2014.

Un atelier « Graffiti » aura pour but de créer, avec les artistes Mathieu Durget und Peter Klar, une fresque colorée pour délivrer un message de paix, de tolérance et d'espoir pour le futur.

Un atelier « Photo »  s’intéressera aux lieux historiques, à l’ancien champ de bataille du Hartmannswillerkopf, aux cimetières militaires allemand et français ainsi qu’aux autres ateliers, afin de montrer la diversité et le développement de la mémoire par l’intermédiaire des photos, dans une petite exposition finale. Cet atelier sera animé par Julie Morestin et Sebastian Steinebach du Volksbund et le photographe Boris Bocheinski.

Un atelier « Théâtre en mouvement » animée par la danseuse Kathrin Keusch, la comédienne Anne Hoffmann et la pédagogue Marielle Cartiaux se saisira des questions de frontières et de nationalismes, invitera les jeunes à réfléchir sur leur rôle dans le maintien de la paix et ce que peut être le vécu de la guerre, qu’ils ne connaissent aujourd’hui qu’au travers des médias. Cet atelier prendra la forme d'improvisations en mouvements et en paroles, de voyages imaginaires et d'interviews pour développer une pièce présentée lors d’une performance finale.

Un atelier « Musée 2114 » visera à imaginer ce que serait un musée consacré au centenaire de la rencontre franco-allemande 2014 en... 2114. Les participants, en interrogeant la vision que nous avons aujourd'hui de 1914, seront amenés à réfléchir aux modes de transmission de l'histoire et de la mémoire : photos, témoignages, monuments, etc. Ils interrogeront leurs propres pratiques d'information et de communication, et livreront ainsi une documentation originale de la rencontre. L’atelier sera animé par Ludovic Fresse de l’association « rue de la mémoire » et Inès D’Erceveille, formatrice interculturelle.

Un atelier « Slam/BD », enfin, partira des représentations des participants – issues de visites de musée, d’objets, de livres, de cours d’histoire etc. - pour construire et raconter « leur » propre histoire de la guerre 14-18 et de ce qu'elle leur a laissé et apporté pour l'avenir, son empreinte mais aussi ses enseignements, les frontières et les clivages, les changements apportés, la paix fragile, pour écrire un slam et l’accompagner d’une BD, réalisée avec Seid Mokrani. Iris Keller - slameuse et marionnettiste de Stuttgart et Brice Verdure, slameur du collectif « Slam Tribu » et musicien de Reims, encadreront cette création poétique jusqu'à sa performance scénique.